LyonLES PRIMEVERES

 
 

Présentation

Fondé en 1879 pour l’éducation et la formation de jeunes filles aveugles et amblyopes, l’Institut d’Éducation Sensorielle (IES) Les Primevères a progressivement évolué vers l’accueil de jeunes présentant des tableaux cliniques complexes, associant la déficience visuelle et des troubles associés.

En 2009, l’établissement a été agréé pour l’accueil de 12 jeunes présentant des troubles du spectre autistique (TSA) avec déficience visuelle associée.

En 2016, une extension d’agrément a été autorisée pour accompagner 5 jeunes de la métropole de Lyon présentant des troubles du spectre autistique, sans solution au moment de leur admission.

En 2017, l’IES Les Primevères est autorisé pour l’ouverture de deux services complémentaires à son  activité principale :

  • Un service de répit pour enfants et adolescents issus de la région Auvergne Rhône Alpes, déficients visuels porteurs de handicap rare et pour enfants et adolescents atteints de TSA.
  • Un Pôle de Compétences et de Prestations Externalisées pour enfants et adolescents autistes de la Métropole de Lyon. Ce service est géré en collaboration avec un comité de pilotage constitué d’un groupe d’associations partenaires.(Voir la liste des partenaires)

L’établissement est situé au sein du 9ème arrondissement de Lyon dans un parc arboré de 1,5 hectares à 15 minutes du centre-ville.

Nos principes d’intervention

S’appuyant sur les textes légaux et sur les recommandations de bonnes pratiques professionnelles éditées par l’ANESM (Agence Nationale de l’Evaluation Sociale et Médicosociale) et de l’HAS (Haute Autorité de Santé) il s’agit de :

  • Donner à chaque jeune une éducation qui lui permette de développer ses potentialités en vue d’atteindre un maximum d’autonomie (capacité à décider pour soi-même) et d’indépendance (capacité à mettre en œuvre ce que l’on souhaite pour soi-même)
  • Garantir un cadre chaleureux, sécurisant, qui s’attache au bien-être des enfants, à l’accueil et à la participation des usagers et de leurs parents, pour favoriser l’évolution de l’enfant ou de l’adolescent
  • Favoriser les apprentissages de toutes sortes pour faciliter l’insertion sociale (dans le milieu d’origine, comme en établissement pour adultes) et professionnelle
  • Être un partenaire de recherches universitaires sur la prise en charge des jeunes déficients visuels avec troubles associés dont les handicaps rares et l’autisme avec déficience visuelle associée

Publics accueillis

L’IES les Primevères est agréé pour l’accompagnement médico-social et pédagogique de jeunes de 4 à 20 ans qui présentent des tableaux cliniques complexes, dont :

  • 43 enfants et adolescents déficients visuels avec troubles associés, relevant majoritairement de la définition du handicap rare,
  • 12 enfants et adolescents avec Troubles du Spectre Autistique (TSA) et déficience visuelle associée,
  • 5 enfants et adolescents avec Troubles du Spectre Autistique (TSA) sans déficience visuelle associée.
  • 40 enfants déficients visuels, porteur de handicap rare et/ou autistes de 0 à 20 ans au titre de l’accueil de répit.
  • 20 enfants autistes de 0 à 20 ans au titre du Pôle de Compétences et de Prestations Externalisées.

Missions

Les missions d’accompagnement médico-social et pédagogique de l’IES Les Primevères se déclinent à partir de six axes fondamentaux, complémentaires et interdépendants :

  • La participation des jeunes et de leurs parents à l’élaboration et à la mise en œuvre du projet de leur enfant
  • Des apprentissages pratiques, relationnels et sociaux fondés sur des expériences diversifiées et des accompagnements adaptés aux besoins et aux capacités de la personne
  • Les apprentissages scolaires et techniques adaptés au niveau du développement et de la compétence de chacun en vue de leur accès à des activités sociales et culturelles ou de leur insertion professionnelle
  • Le suivi médical, les soins et des rééducations, qui incluent l’activité de diagnostic et d’évaluation
  • L’hébergement : locaux, restauration et internat
  • La continuité du parcours des personnes dans une visée inclusive

Compétences

L’équipe pluridisciplinaire des Primevères dispense des prestations :

  • Educatives : tous les métiers de l’éducation sont représentées : éducateurs spécialisés, moniteurs éducateurs, éducateurs de jeunes enfants et aides médico-psychologiques. Le pôle éducatif est garant de l’accompagnement global de l’usager, avec l’appui des pôles ressources (pédagogique et soin).
  • Pédagogiques : l’établissement dispose d’une unité d’enseignement composée de quatre enseignants dont une mise à disposition par l’Education nationale, deux éducatrices techniques spécialisées, une monitrice d’enseignement social et familial, et un éducateur sportif. L’unité d’enseignement accompagne les jeunes pour l’enseignement général jusqu’au niveau CM2, et pour l’enseignement professionnel en fonction du projet du jeune.
  • Soignantes : le pôle soignant, piloté par un médecin psychiatre, comprend une ergothérapeute, des infirmières, une instructrice en locomotion, une kinésithérapeute, des musicothérapeutes, des orthophonistes, une orthoptiste, un pédiatre, des psychologues et des psychomotriciennes.

Quelle que soit sa spécialité, chaque professionnel participe à l’ensemble des activités et prestations de l’établissement.

Les prestations proposées par l’établissement se fondent sur les besoins du jeune accueilli et sont mises en œuvre en concertation avec lui et ses parents.

Les apprentissages

L’établissement utilise toute méthode d’enseignement, de stimulation ou d’accompagnement qui permette à l’enfant ou à l’adolescent d’apprendre ou de développer des compétences pratiques, intellectuelles, sociales ou de communication ; avec la garantie de la « validation » institutionnelle et de la veille scientifique sur les évaluations existantes sur ces méthodes. Les pratiques sont orientées sur la pédagogie positive. Elles partent des motivations des jeunes et valorisent les acquisitions. Elles sont déclinées par l’éducation structurée et/ou la pédagogie Montessori en fonction des capacités des usagers. Ces méthodes sont adaptées de manière individuelle pour répondre à la réalité singulière du jeune. Les acquisitions peuvent sur d’autres domaines favoriser la compensation par la personne elle-même d’un handicap.

L’éducation

Pour le Comité Consultatif National d’Ethique, « une prise en charge des enfants atteints de syndromes autistiques qui ne soit pas centrée sur l’éducation comme priorité absolue n’aurait pas de sens. ». Cette remarque s’applique tout au long de leur parcours dans l’établissement à l’ensemble des jeunes déficients visuels avec troubles associés que nous accompagnons. C’est pourquoi nous centrons notre action éducative sur l’accueil, l’accompagnement et les apprentissages.

L’accueil favorise le bien-être de la personne, sa découverte de ses propres capacités et la confiance, l’estime de soi pour développer une pensée personnelle : expression, affirmation, communication, faire des choix selon ses envies et motivations et en être responsable.

L’accompagnement concerne la prise en compte bienveillante de tous les aspects (y compris les périodes ou situations de plus grande fragilité sur le plan somatique, les évènements familiaux, les changements personnels…) de la vie du jeune : ses projets, sa vie affective et émotionnelle, sa socialisation, son orientation vers d’autres établissements…

Les apprentissages concernent également tous les aspects de la vie de la personne pour une meilleure indépendance dans la mise en œuvre de son projet : gestes de la vie quotidienne (s’habiller, mettre le couvert et débarrasser, ranger la salle, …), activités de loisir, acquisitions scolaires favorisant l’autonomie sociale, stratégies de compensation pour pallier certains handicaps.

Le soin ou les rééducations

Le soin, organique, psychique ou social, dispensé au sein de l’IES « Les primevères » vise l’accès par le jeune au bien-être tel qu’il est défini par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) . Aussi, le jeune en tant que sujet, ses parents et l’ensemble des professionnels – selon leur spécialité et leur champs d’action – y concourent en mettant en œuvre les moyens techniques et relationnels les mieux adaptés à la création d’un environnement contribuant à une expérience positive pour favoriser le bien-être et l’évolution.

La fonction de rééducation se décline sur plusieurs axes :

  • l’amélioration de la fonction déficitaire par la définition d’outils ou de stratégies de compensation
  • l’apprentissage par le jeune de l’utilisation des outils et des stratégies de compensation
  • les adaptations de l’environnement pour que le jeune puisse utiliser ces compensations

Soignants et rééducateurs travaillent en prenant en compte l’état de la personne et son environnement pour trouver l’équilibre entre le bien-être, la rééducation et l’adaptation. Ils partagent la volonté de l’information et de la formation des membres de l’équipe pluridisciplinaire pour développer les compétences nécessaires à cet équilibre.

Pour une prise en compte bienveillante de la personne

Dans tous les aspects de son action, l’ambition de l’équipe est de rechercher avant toute chose le bien-être des jeunes accueillis dans une conception de la bientraitance qui s’applique à toutes les fonctions et à tous les instants de leur vie quotidienne. Le positionnement professionnel tend à concilier la technicité nécessaire et la sollicitude envers la personne singulière dans une démarche d’aide et de soutien opposée au rapport dissymétrique d’autorité entre le professionnel et le jeune accueilli. Cette perspective relationnelle est également celle qui est énoncée dans le terme de solidarité entre membres de l’équipe.

Projets

Le projet d’établissement de l’IES les Primevères a été entièrement réécrit fin 2012 pour la période 2013-2017 avec la participation des parents et des professionnels. On y trouve le diagnostic de l’établissement : les besoins des jeunes accueillis, le fonctionnement, l’organisation sur lequel les axes de travail pour les 5 années à venir sont fondés.

Le projet est orienté autour du travail avec les familles et les proches des usagers, considérés comme les co-experts de l’accompagnement de leur enfant. Pour ce faire, de nombreux projets communs sont organisés, et de nombreuses formations sont proposées en commun avec les professionnels.

Cet écrit précise également l’orientation vers une culture commune de l’accompagnement, fondée sur les recommandations de la HAS et de l’ANESM.

Le projet d’établissement est en cours de réécriture pour la période 2018 – 2023.

Modes d’accompagnement

Les modalités d’accueil (internat, semi-internat, accueil séquentiel…) sont définies avec les parents selon les besoins et le projet individuel du jeune.

Fonctionnement

L’IES Les Primevères est ouvert 284 à 289 jours par an, du lundi au vendredi inclus, selon un rythme proche du calendrier scolaire avec des périodes de vacances réduites en février, avril et juillet.

Dans le cadre de notre service de répit, 14 week-ends et 8 semaines de vacances sont proposés.

 

Parcours du jeune

Chaque jeune dispose d’un Projet Individuel d’Accompagnement (PIA) qui est défini au cours de concertations entre ses parents et lui si possible et les professionnels.

Le PIA est fondé sur les attentes du jeune, les évaluations et diagnostics réalisés par les professionnels et éventuellement par des services médicaux ou sociaux qui le suivent. Dès le premier entretien d’admission et tout au long du parcours du jeune dans l’établissement, le recueil des attentes est organisé selon une procédure qui conduit à l’élaboration  du PIA.

Le PIA est mis en œuvre par l’équipe pluri-disciplinaire à partir d’activités variées organisées au sein de l’établissement ou en partenariat avec d’autres structures (écoles, centres de loisirs, autres établissements et services…).

Chaque jeune est plus particulièrement suivi par un professionnel référent dont la mission est de coordonner les actions nécessaires à son PIA en lien avec lui et ses parents. Pour les internes, un correspondant d’internat s’assure du suivi du projet par l’équipe et transmet les informations nécessaires.

Réorientation

Selon ses besoins, ses compétences et ses souhaits chaque jeune est accompagné dans une logique de parcours. Les jeunes peuvent bénéficier d’un autre dispositif d’accompagnement avant l’âge de 20 ans, et notamment intégrer un établissement scolaire ordinaire ou adapté après des acquisitions fondamentales et une remise en confiance. Une orientation en secteur adulte peut être travaillée pour trouver un emploi en milieu ordinaire ou en milieu protégé, pour intégrer un établissement médico-social (foyer de vie, foyer d’accueil médicalisé, ou maison d’accueil spécialisée) ou concevoir un projet de retour à domicile. Sa situation est suivie pendant 3 ans après son départ.

Participation des jeunes

L’établissement organise l’expression des jeunes :

  • Le Conseil à la Vie Sociale est composé de 4 parents, de 4 jeunes et d’un représentant du personnel. Cette instance est ouverte et toute personne qui le souhaite peut y assister. Il se tient 3 fois par an et les jeunes sont invités à s’exprimer à partir d’un thème qu’ils choisissent.
  • La commission « menu » est réunie 3 fois par an. Elle est animée à partir du questionnaire de satisfaction rempli sur une semaine par les jeunes. Les parents sont invités à y participer.
  • Les réunions de groupes ont pour fonction de réguler la vie du groupe et d’élaborer ses projets d’activité. Elles sont organisées par les éducateurs au moins une fois par semaine.
  • Les réunions de parents : chaque équipe propose une à deux réunions par an pour échanger sur les projets du groupe et les méthodes d’accompagnement. Pour l’ensemble de l’établissement deux à trois réunions sont proposées pour échanger autour d’un thème relatif au projet d’établissement (la communication parents/professionnels, la pédagogie, les prises en charge de soin ou de rééducation…)
  • Questionnaire de satisfaction : Il est proposé une fois par an et les résultats sont communiqués.

Financement

L’IES Les Primevères est financé sur le budget de l’ARS Auvergne Rhône-Alpes. Les prestations sont facturées au prix de journée à la caisse d’assurance maladie dont il dépend. De faibles sommes peuvent être demandées pour contribuer à une activité exceptionnelle dont le montant ne peut être entièrement pris en charge sur le budget de l’établissement

Transport

Il est assuré de manière collective à partir de point de rendez-vous.

Règlement de fonctionnement

Le règlement de fonctionnement, réalisé en 2011 avec un collectif de parents pour définir les droits et les devoirs de chaque jeune accueilli, sera revu en 2017.

Cliquez ici pour télécharger le réglement de fonctionnement