MarseilleIRS de Provence Hirondelles

Présentation

Situé dans le 11ème arrondissement de Marseille, l’Institut Régional des Sourds de Provence (IRS) est constitué de deux établissements :

  • L’Institut d’Éducation Sensorielle (IES) pour jeunes déficients auditifs Les Hirondelles
  • Le Centre d’Enseignement Professionnel pour Déficients Auditifs (CEPDA) La Rémusade

Sa situation géographique favorise l’épanouissement des jeunes et leur permet aussi une possible socialisation et autonomie.

Ainsi, l’établissement privilégie les liens avec un réseau de proximité : les établissements scolaires publics et privés du quartier, la municipalité et les villes environnantes, les commerces locaux, la zone commerciale voisine, les centres culturels et sportifs, les structures sanitaires, les établissements sociaux et médico-sociaux (de type foyers, Etablissements et Services d’Aide par le Travail (ESAT)…).

L’IRS de Provence présente à la fois une double complémentarité d’établissement d’enseignement et d’établissement médico-social. Il propose des cursus pédagogiques de la maternelle au lycée et différents cycles de formation professionnelle. Il permet également l’accompagnement en inclusion d’un grand nombre d’enfants accueillis dans les différents établissements scolaires du département.

La proximité et la facilité d’utilisation des transports en commun offrent la possibilité à un grand nombre de jeunes, dans le cadre de sorties pédagogiques ou éducatives, d’accéder aux richesses culturelles et de loisirs de Marseille et de ses environs.

Publics accueillis

L’IES Les Hirondelles et le CEPDA La Rémusade accompagnent des enfants, adolescents et jeunes majeurs, de 3 à 20 ans, déficients auditifs, originaires du département des Bouches du Rhône, des départements limitrophes et de la Région, pour un équivalent de 245 places (structures et services).

Sont accueillis sur l’IRS de Provence des jeunes dont la déficience auditive entraîne des troubles de la communication nécessitant le recours à des techniques spécialisées pour le suivi médical, l’apprentissage des moyens de communication, l’acquisition des connaissances scolaires, la formation professionnelle et l’accès à l’autonomie sociale.

Missions

Notre mission est d’offrir dans le cadre d’un accompagnement global, un suivi personnalisé visant à favoriser les apprentissages, la communication, la socialisation, l’autonomie, afin de préparer au mieux l’insertion sociale et professionnelle des jeunes que nous accueillons.

Les principes directeurs

Les directions fondamentales de nos missions s’appuient tout autant sur les recommandations de bonnes pratiques professionnelles de l’Agence Nationale de l’Evaluation et de la qualité des établissements et Services sociaux et Médico-sociaux (ANESM), sur la circulaire du 23 juillet 2010 en matière de prévention de la maltraitance et d’accompagnement de la bientraitance, que sur les préconisations de la Haute Autorité de Santé (HAS) de décembre 2009, en matière de suivi de l’enfant sourd et d’accompagnement de sa famille :

  • Favoriser le développement du langage de l’enfant sourd au sein de sa famille, quelles que soient la ou les langues utilisées, Français ou Langue des Signes Française (LSF)
  • Maintenir et développer toutes formes de communication, verbales ou non verbales, entre l’enfant et son entourage
  • Promouvoir le développement d’au moins une langue (français et/ou LSF) ;
  • Introduire progressivement la modalité écrite du français
  • Prévenir les troubles psychiques de l’enfant sourd

Compétences

L’IRS de Provence est composée de 160 professionnels dispensant des prestations :

  • Pédagogiques avec des enseignants (professeurs CAPEJS et CAFPETDA) , des éducateurs scolaires spécialisés,des éducateurs scolaires , une éducatrice technique spécialisée et un interprète
  • Educatives avec des éducateurs spécialisés, des moniteurs éducateurs, des aides médico-psychologiques, des éducateurs sportifs, des animateurs socio-éducatifs et des moniteurs adjoint d’animation
  • Médico-psychologiques avec des médecins (ORL ; Phoniatre ; Psychiatres ; Généralistes), des orthophonistes, des infirmières (dont une aide soignante) et des psychologues dont 1 formée en neuro-psychologie
  • Sociales avec des assistantes de service social
  • De mission relais des chefs de service avec des relais coordinateurs dont une coordinatrice de la démarche évaluation
  • Administratives avec des assistantes de direction, des secrétaires de service et des secrétaires d’accueil et de facturation
  • De services généraux avec des ouvriers d’entretien, un chauffeur accompagnateur et des surveillants de nuit

Projets

Le projet linguistique bilingue

Dans l’optique d’un accompagnement vers une future autonomie, il est question de viser au développement de toutes les potentialités de chaque jeune en tenant compte de sa surdité et de ses conséquences.

Si la communication en Langue des Signes Française (LSF) est essentielle pour l’épanouissement et le développement psycho-affectif des enfants déficients auditifs sévères et profonds, l’acquisition de la langue française orale et écrite l’est tout autant, en tant que langue sociale. L’entourage est effectivement constitué majoritaiement d’entendants et aussi de déficients auditifs mais l’environnement global et social est lui, constitué d’entendants.

La communication orale et écrite sera d’autant plus efficiente que par ailleurs aura été reconnue la richesse des réseaux langagiers signés nécessaires au développement des aptitudes communicationnelles des jeunes sourds sévères ou profonds. Cette reconnaissance aura des répercussions sur leur dynamisme psycho-affectif et favorisera leur insertion socio-professionnelle future.

Modes d’accompagnement

Accueillir

Un service éducatif et d’hébergement est mis en place pour les temps de jour, pour les soutiens relationnels en temps de classe et pour l’internat. L’objectif de l’accueil en internat vise à ce que chacun y trouve sécurité, intimité, confort et convivialité : chambres individuelles avec douche, d’une part, et unités de vie garçons/filles pouvant accueillir de six à dix jeunes, d’autre part.

Encadrés par une équipe d’éducateurs, les enfants, adolescents et jeunes majeurs, hébergés dans ces unités de vie, ont un fonctionnement indépendant et autonome. Pour garantir leur sécurité, une équipe de trois surveillants de nuit assure la veille et un lien avec un cadre de permanence.

Héberger

Le service d’hébergement permet l’apprentissage du « vivre ensemble », favorise l’ouverture à l’autre, et offre à chacune et à chacun les chances d’un épanouissement personnel.

Objectifs
  • Encourager toute possibilité de valorisation personnelle et de regain de confiance en soi
  • Permettre un accès en continu aux ressources de l’établissement, accompagner dans une maîtrise progressive des moyens de déplacement et des transports en commun adaptés à chaque situation
  • Soutenir la socialisation par l’apprentissage à la vie en collectivité en internat, améliorer le rythme de vie et de travail
  • Renforcer les capacités d’apprentissage scolaire, se mobiliser contre les risques de mise en échec scolaire, agir efficacement contre toute forme d’exclusion
  • Développer les occasions de découvertes et de rencontres avec l’environnement de l’établissement
  • Permettre la médiation des conflits et différends émaillant la vie quotidienne, ceux-ci étant nuisibles aux apprentissages
  • Soutenir les apprentissages à la vie en société dans le cadre des instances offertes aux personnes accueillies ou leurs représentants (Conseil de la Vie Sociale)
  • Favoriser l’accès aux droits et à l’exercice de la citoyenneté
  • Préparer le devenir des jeunes en dehors de l’établissement avec l’ambition d’un accès authentique à une égalité de chances
Prestations

Les prestations du service éducatif s’inscrivent dans un souci permanent de travail d’équipe. L’exigence de qualité est fondée sur cette pratique d’un travail pluridisciplinaire.

Les actions menées répondent aux besoins :

  • D’accès à l’établissement et plus généralement aux besoins de déplacements réguliers entre domicile et lieux d’accueil et de formation. Ces déplacements peuvent se faire en taxi, en train, en transport public urbain ou interurbain…L’équipe éducative peut, selon les besoins, assurer un accompagnement spécifique
  • D’hébergement, ceci sous des formes régulières d’internat de semaine ou d’internat séquentiel. L’accueil est offert en unités d’accueil de 5/6 places, dans lesquelles chaque résident dispose d’une chambre personnelle
  • D’adaptation des cursus personnalisés, en complément des actions de scolarité ou de formation, Ces actions de soutien permettent aux enfants et jeunes qui le nécessitent de bénéficier de temps d’accompagnement
  • D’apprentissage à la solidarité et à l’exercice d’une future citoyenneté
  • La participation dans les instances de représentation (Conseil de la Vie Sociale, Commission restauration…), les actions de participation quotidiennes à la vie de groupe ( débats à thème, confection de repas, gestion des lieux de vie…) en sont les aspects les plus familiers
  • De participation à des activités culturelles, de détente et de loisir, dans le cadre de week-ends à thème ou au cours des congés scolaires
  • De recherche de réponses en vue d’ une insertion sociale et professionnelle au terme du cycle d’accueil en établissement.

Le « groupe d’accompagnement à l’insertion sociale et professionnelle » accompagne les jeunes parvenus au terme de leur cursus de formation professionnelle et qui en sont demandeurs en vue de les mobiliser sur des objectifs d’avenir.

Le « service de suite » répond aux demandes des jeunes sortis de l’établissement, que ce soit sur des questions de travail, de recherche de logement, de relations avec les administrations, d’accès aux droits…

Enseigner

L’inclusion scolaire comporte deux actions :

  • Éveiller : Le Service d’Accompagnement Familial et d’Éducation Précoce (SAFEP) s’occupe de guider, informer, et soutenir les nouveaux parents, mais aussi de favoriser l’eveil sensoriel de leur enfant. Le SAFEP s’adresse aux enfants de 0 à 3 ans et à leur famille. Les interventions des professionnels du SAFEP se font au domicile de l’enfant et sur ses lieux de socialisation (crèche, garderie, etc.)
  • Inclure : Afin que la scolarité ou la formation professionnelle de l’enfant se déroule dans les meilleures conditions et dans le respect de sa particularité sensorielle, le Service de Soutien à l’Éducation Familiale et à la Scolarisation (SSEFS) coopère avec les établissements concernés et les référents de scolarisation. L’inclusion scolaire des jeunes sourds se fait dans les établissements de l’Éducation Nationale. Les enfants sont inscrits et scolarisés dans un établissement ordinaire (école, collège, lycée, CFA…).
Éveiller : Service d’Accompagnement Familial et d’Éducation Précoce (SAFEP)
Objectifs
  • Veiller au développement harmonieux de l’enfant au sein de sa famille
  • Développer la communication de l’enfant et de la famille dans tous ses aspects
  • Permettre et faciliter l’éveil et la maturation de la fonction auditive
  • Informer, soutenir et guider les parents pour le choix et l’élaboration d’un projet pour leur enfant
  • Assurer un accompagnement social
  • Assurer une aide technique
Prestations

L’équipe pluridisciplinaire assure :

  • La guidance parentale réalisée par chaque membre de l’équipe pluridisciplinaire ; elle consiste à informer et à conseiller les parents sur l’éducation précoce de leur enfant tout en respectant leurs propres choix éducatifs. Les familles trouvent un soutien psychologique et éducatif au sein du serviceL’éducation précoce
  • L’éducation précoce qui consiste à mettre en place les conditions nécessaires pour favoriser la communication polysensorielle du bébé sourd grâce à des stimulations auditives, visuelles, tactiles et proprioceptives de façon à ce que l’enfant appréhende le langage dans sa forme la plus large possible. Cette prestation est assurée par une éducatrice, un professeur spécialisé ou une orthophoniste.
  • Des bilans et suivis réguliers médicaux (suivi de l’audition et de l’appareillage, suivi du développement de la communication de l’enfant), psychologiques (suivi du développement global de l’enfant, accompagnement des familles) et sociaux (accueil, information, accès aux droits)
Projets

Un Projet Individuel d’Accompagnement (PIA) est élaboré chaque année par l’équipe du SSEFS à partir des besoins et attentes du jeune et de sa famille. Ce projet est évalué régulièrement et évolue en fonction des situations de l’enfant. La cohérence et la coordination du projet sont assurées par le chef de service.

Inclure : Service de Soutien à l’Éducation Familiale et à la Scolarisation (SSEFS)
Objectifs

Pour les enfants (maternelle, primaire…) :

  • Accompagner les familles dans la découverte et la connaissance de la surdité, et de ses conséquences
  • Accompagner les enfants dans le cadre de leur inclusion scolaire et sociale
  • Favoriser les différentes formes de communication et les potentialités

Pour les adolescents et les jeunes adultes (collège, lycée, formation professionnelle, BTS, université…) :

  • Accompagner les jeunes dans leurs apprentissages, inclusion scolaire et sociale
  • Élaborer le projet de formation en milieu ordinaire en fonction du souhait des adolescents, et de leur famille en tenant compte des personnalités et ressources psycho-affectives
  • Optimiser les potentiels d’insertion professionnelle
Prestations
Maternelle et Primaire

Une information auprès des enseignants et autres partenaires sur :

  • La surdité, son incidence en terme de communication.
  • Les potentialités de l’enfant.
  • Le travail de pédagogie adaptée à l’enfant.
  • L’accompagnement et la rééducation orthophonique.

Un travail de pédagogie adapté par rapport au travail de la classe :

  • Mise en place des pré-requis aux apprentissages
  • Reprise des notions générales avec des supports et des moyens diversifiés
  • Structuration du raisonnement logique.

Une communication adaptée selon les besoins et les demandes :

  • Éducation perceptive
  • Développement de la lecture labiale avec ou sans Langage Parlé Complété (LPC)
  • Apprentissage de la Langue des Signes Française (LSF)
  • Développement de la langue orale avec travail de la voix et de l’articulation
  • Développement de la langue écrite

Un accompagnement médico-psycho-social :

  • Suivi de l’audition, de l’appareillage, du développement de la communication
  • Évaluation du fonctionnement cognitif et psychologique, remédiation, suivi
  • Accompagnement, soutien, informations aux familles
Collège, Lycée, Post-Bac, Formation Professionnelle

Des contacts réguliers avec les partenaires concernés :

  • En vue de les sensibiliser aux particularités relatives à l’accueil et aux échanges avec un jeune sourd (équipes enseignantes, CPE)
  • Afin d’établir un travail de lien entre les programmes et les besoins des jeunes

Un suivi pédagogique :

  • Concertation de l’équipe pédagogique autour d’un enseignement adapté
  • Reprise des cours, reformulation
  • Travail méthodologique
  • Enseignement spécialisé

Un accompagnement médico-psycho-social :

  • Soutien relationnel
  • Accueil des familles en fonction des demandes et des diverses situations

Former

La Section de Première Formation Professionnelle (SPFP) accueille des jeunes à partir de 14 ans et jusqu’à 21 ans. Elle propose une formation professionnelle adaptée, un accompagnement éducatif, social et thérapeutique pour des adolescents et jeunes adultes sourds ou malentendants. L’objectif est de favoriser leur insertion socio-professionnelle.

Un dispositif interne sur le site de la Rémusade :

  • Cycle d’enseignement pré-professionnel, cycle qui permet la découverte d’un métier
  • Cycle d’enseignement professionnel qui mène au CAP.

Il s’agit d’un dispositif préparatoire à l’insertion socio-professionnelle. Il se compose d’un groupe d’accompagnement à l’insertion socio-professionnelle, et d’un service de suite.

Un dispositif d’accueil en groupe / individuel à l’exterieur et en partenariat :

  • Bac Professionnel Industrie Graphique au sein du Lycée d’Enseignement Professionnel Don Bosco (Post ULIS).
  • Partenariats divers en fonction des projets de formation : Maison Familiale et Rurale, Lycée Hôtelier, CFA, CFA-FA.
  • Cycle d’enseignement professionnel.
  • Préparation à divers Bac Pro en partenariat avec les établissements de l’éducation nationale.
Objectifs
  • Faire émerger les compétences, les capacités de chaque jeune
  • Guider, accompagner chaque jeune vers un projet professionnel adapté à ses besoins et attentes
  • Favoriser l’accès à l’autonomie et à l’insertion sociale et professionnelle
Prestations
  • Un accueil à la journée ou un hébergement à la semaine
  • Un enseignement réalisé par des professeurs spécialisés et techniques adapté à la déficience auditive

Un Projet Individuel d’Accompagnement (PIA) est élaboré avec le jeune et/ou sa famille, et l’équipe pluridisciplinaire, chaque année. Il est évalué et peut évoluer en fonction de la situation du jeune accueilli. La cohérence et la coordination du projet sont assurées par les chefs de service éducatif et pédagogique.

Accompagner

La Section d’Éducation pour Enfants Déficients Auditifs avec Handicaps Associé (SEEDAHA) accueille des enfants, adolescents et jeunes adultes de 3 à 21 ans présentant des handicaps associés à la surdité. Elle propose un projet d’accompagnement, construit autour des axes pédagogique, éducatif, médical, thérapeutique et social. Il est pensé de manière globale et prend en compte, dans la mesure du possible, les compétences de chacun et prépare progressivement à la sortie vers une vie d’adulte. La section est organisée en 3 groupes favorisant une progression dans le développement de l’autonomie.

Objectifs

Permettre l’émergence des compétences et leur valorisation afin de guider la personne accueillie vers le plus d’autonomie possible en tenant compte de sa dépendance. Ils touchent des domaines multiples tels que le corps, la cognition et l’intellect, la vie sociale, la maturation psychoaffective, la communication et l’expression.

  • SEEDAHA 1 : Elle accueille les enfants dans un cadre sécurisant et apprenant autour des actes de la vie quotidienne, de la mise en place des pré-requis, des apprentissages et du travail sensori moteur.
  • SEEDAHA 2 : C’est le passage qui mène de l’enfance vers l’adolescence. Le maintien et le développement des acquis, des apprentissages sociaux, éducatifs et scolaires adaptés sont au cœur de l’accompagnement.
  • SEEDAHA 3 : Son point fort est de préparer l’orientation future, avec des ateliers proposés en fonction des projets, des compétences des jeunes et de leur éventuel avenir professionnel (exemples : expériences pré professionnelles en interne et stages en externe, visites d’ESAT (Etablissement de Soutien et d’Aide par le Travail), de foyers de vie, de foyers médicalisés…).
Prestations

L’équipe pluridisciplinaire propose les prestations suivantes :

  • Un accueil en semi-internat ou en internat avec la possibilité d’aménagements personnalisés
  • Un enseignement et une pédagogie individualisés et adaptés
  • Un accompagnement éducatif
  • Un accompagnement médico-psycho-social

Les professionnels de l’IRS de Provence suivent et accompagnent les difficultés liées à la santé physique et mentale. Ils évaluent les capacités des jeunes grâce à un suivi psychologique et/ou psychiatrique.

Le rôle de ces professionnels est également d’offrir :

  • Une aide et un soutien familial auprès des familles
  • Un suivi concernant l’utilisation et le fonctionnement des appareils auditifs
  • Un suivi rééducatif en : kinésithérapie / psychomotricité / orthophonie

En parallèle, un travail est effectué en partenariat avec des structures extérieures :

  • Des stages en entreprise (ou en ESAT)
  • Des prises de contacts pour les orientations
  • Une collaboration avec les Circonscription Actions Médicales et Sociales (CAMS), Centre Médico-Psychologique (CMP), Hôpitaux de jour…
  • Des centres de colonies de vacances adaptés

Fonctionnement

 

Communication avec les familles

A l’admission de chaque jeune, les documents suivants sont remis à la famille ou au représentant légal :

  • Livret d’accueil ;
  • Contrat de séjour ou Document individuel de Prise en charge ;
  • Charte des droits et libertés de la personne accueillie ;
  • Règlement de fonctionnement.

Pour faciliter les contacts, faire connaître l’organisation quotidienne de l’établissement et favoriser la participation des familles à son fonctionnement, les parents sont régulièrement invités à rencontrer l’équipe pluri-disciplinaire. Dans ce cadre, ils sont associés chaque fois au bilan et/ou à l’élaboration du Projet Individualisé de leur enfant. Un recueil des attentes avec les jeunes et les familles est dans cet espace systématiquement proposé.

Le consentement de la famille à l’élaboration du Projet Individualisé d’Accompagnement est recherché. De leur côté, les parents pourront également solliciter des entretiens par rendez-vous avec les différents professionnels en charge de leur enfant : enseignants, éducateurs, médecins, psychologues, neuro-psychologue, assistante sociale ; ou encore avec les chefs de service et si nécessaire la Direction.

D’autre part, les familles sont représentées (5 titulaires et 5 suppléantes) au sein du Conseil de la Vie Sociale de l’établissement qui se réunit à raison d’une fois par trimestre. Les adresses mails des parents délégués sont disponibles sur demande au secrétariat de direction. Siègent également à ce conseil une représentativité de l’ensemble des jeunes des deux établissements (2 par sections ou services), des représentants du personnel (2 titulaires, 2 suppléants), un représentant de l’association IRSAM, le Maire du 11ème arrondissement de Marseille et le Directeur de l’établissement.

Chaque année, une enquête de satisfaction est diffusée à l’ensemble des jeunes et des familles. Elle vise à améliorer les prestations, à mesurer les écarts entre la demande des familles et les réponses apportées par l’établissement. Enfin, des cours de LSF sont proposés gratuitement aux familles désireuses de mieux communiquer avec leur enfant, à raison d’une fois par semaine. Pour nous, il est important de développer la qualité du service que l’on propose aux familles : assurer la sécurité des personnes et des biens, veiller à lutter et prévenir tout acte de maltraitance, et accompagner l’ensemble des personnels sur des actions de formation continue.

Données administratives et réglementaires

L’accès au dossier administratif et médical des enfants :

Comme les données concernant la personne accueillie peuvent faire l’objet d’un traitement automatisé dans les conditions fixées par la loi du 6 janvier 1978 modifiée relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, l’association IRSAM, dans ce cadre, travaille actuellement à la mise en place d’un Dossier Informatisé de l’Usager. Pour autant, les informations relatives à l’accompagnement de l’enfant sont protégées : son dossier médical par le secret professionnel et le dossier usager relatif à sa prise en charge par le devoir de discrétion auxquels sont tenus l’ensemble des membres du personnel. Ce dossier de l’usager, encore sur format papier, est également sous clef, mais accessible sur demande par les professionnels. Il comprend en sous fichiers, les données administratives, pédagogiques, éducatives, psychologiques, sociales et paramédicales, ainsi que le dossier propre au Projet Individualisé d’Accompagnement. Les familles ont accès à ce dossier, dans les règles prévues selon la loi en vigueur, sur demande auprès de directeur de l’établissement.

Droits et recours

En qualité de représentants légaux, les familles ont la possibilité de contester une décision si elles estiment que leurs droits n’ont pas été respectés. Elles peuvent avoir recours à un médiateur en cas de non respect de leurs droits fondamentaux dans le cadre de l’application de la loi 2002-2 du 2 janvier 2002. A cet effet il s’agit de contacter la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) des Bouches du Rhône.

Les familles ont la possibilité de demander à conserver la prise en charge de l’orthophoniste de leur enfant dans le cadre de leur exercice en libéral. Pour autant cette faculté de bénéficier de soins au titre de l’activité libérale du praticien de leur choix doit être exprimée par écrit.

En contrepartie, les familles reçoivent une information complète et précise des conséquences de ce choix, notamment en ce qui concerne les honoraires qui pourraient être demandés.

Assurances obligatoires

L’établissement a souscrit uneassurance responsabilité civile afin de garantir les dommages corporels et matériels dans l’enceinte des deux établissements Les Hirondelles et La Rémusade ou lors des déplacements et/ou activités à l’extérieur relevant de la prise en charge institutionnelle. La souscription par vous-même d’une assurance individuelle de type scolaire ou responsabilité civile familiale est obligatoire pour le cas où votre enfant serait responsable de dégradations ou de dommages non couverts par l’assurance de l’établissement.