Sainte ClotildeBarre d'Jour

Présentation

Le Foyer d’Accueil Occupationnel (FAO) Barre d’Jour a rejoint les établissements médico-sociaux de l’IRSAM en 2004. Ce foyer, situé depuis 2015, au coeur de la ville, dans le quartier Le Moufia de Ste Clotilde dans le nord de l’île, est issu d’une reprise associative. La majorité des personnes accueillies dans cet établissement présente un handicap intellectuel avec ou sans troubles associés. Les adultes déficients sensoriels sont en minorité dans cet établissement.

Barre d’Jour, une image créole symbolique

Le Réunionnais avait pour habitude de rythmer sa vie avec le lever ou le coucher du soleil. L’histoire de la Réunion mentionne que les coupeurs de cannes ou les pêcheurs se déplaçaient lorsque le fond de la mer prenait des couleurs ocres avec cette barre vert jade soulignant l’horizon et qui annonçait une journée nouvelle de dur labeur.

Synonyme d’une vie nouvelle, symbole de renaissance et d’existence, l’expression « Barre d’Jour » s’est estompée depuis dans les mémoires mais elle revit aujourd’hui à travers cet établissement.

Le résident, citoyen, acteur de son projet

En inscrivant la personne au centre du dispositif, celle-ci est considérée comme acteur de son propre projet dont il convient de favoriser le développement dans ses aspects physiques, intellectuels, familiaux et sociaux.

L’approche globale privilégiée par l’établissement commande de ne pas appréhender la situation de la personne accueillie en dehors de son environnement social ou familial. Il convient de prendre le temps d’accueillir le résident de façon la plus sécurisante possible.

Dans le respect absolu des personnes accueillies et en prenant en compte leurs difficultés et leur histoire, les professionnels sont attentifs :

  • aux indications de l’accompagnement signifiées par l’orientation des Commissions des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH)
  • à l’engagement de la personne et de ses représentants légaux
  • à l’engagement de tous les intervenants en amont et en aval de l’accompagnement

Publics accueillis

Les personnes accueillies sont porteuses de déficits intellectuels avec ou sans troubles associés, ce qui entraîne des possibilités d’autonomie et d’apprentissage évolutifs mais hétérogènes.

Elles sont toutes capables d’apprentissage cognitif, de gestes simples de communication, d’habitudes d’hygiène, de sécurité élémentaire et d’habileté manuelle simple.

L’établissement dispose d’une capacité d’accueil de 60 places :

  • 26 places en foyer de vie (du lundi au vendredi ou en internat complet)
  • 34 places en accueil de jour

Missions

Les objectifs institutionnels au sein de l’établissement se déclinent ainsi :

  • Développer l’autonomie de la personne accueillie sur les plans personnel, intellectuel et physique
  • Développer les capacités de communication de la personne accueillie sur les aspects cognitifs et relationnels
  • Aider et encourager la personne accueillie dans ses efforts d’intégration sociale
  • Mettre en valeur les émergences et les capacités de la personne accueillie sur les plans éducatifs, pédagogiques, sociaux et pré-professionnels
  • Etablir, avec la personne accueillie et sa famille et/ou son représentant, un projet de vie basé sur un projet individuel d’accompagnement annuel

Compétences

Le FAO Barre d’Jour dispose d’une équipe pluridisciplinaire proposant des prestations :

  • Educatives : Aides Médico-Psychologiques (AMP), moniteurs éducateurs, éducateurs spécialisés, moniteurs d’atelier,
  • Paramédicales : psychologue
Les bénévoles

Quatre bénévoles interviennent plus particulièrement auprès des résidents et de l’équipe éducative, dans le cadre d’un atelier de maintien des acquis pour certains et d’alphabétisation pour d’autres. Ce sont des institutrices à la retraite. Des parents interviennent également lors de la réalisation de manifestations festives tout au long de l’année.

Les stagiaires

Tous les ans, l’établissement accueille des stagiaires des centres de formation du médico-social : Aides Médico-Psychologiques, moniteurs éducateurs, éducateurs spécialisés pour les stages longs, nécessaires dans leur cursus de formation.

Projets

Le projet d’établissement repose sur la mise en place d’un accompagnement structuré, conçu et adapté à des personnes handicapées, inaptes au travail. Cet accompagnement s’élabore au travers d’un projet de vie établi avec la personne accueillie et sa famille.

Les activités
  • Activités physiques (piscine, marche, tennis, pétanque, randonnée et sport en salle)
  • Activités de socialisation (poterie, ferme pédagogique, centre équestre, jardinage, alphabétisation, apprentissages scolaires ou écriture, cuisine, jeux de société, informatique)
  • Mise en situation « professionnelle » (grande surface, magasins de quartier, pépinière, atelier mécanique, entrepôt esthétique)
  • Activités d’expression et de bien être (relaxation, théâtre, esthétique, activités manuelles, expression corporelle)

Les activités sont proposées  aux résidents en fonction de leurs besoins et de leurs capacités.

Modes d’accompagnement

L’établissemen Les Pailles en Queue dispose pour ses résidents de trois modes d’accompagnement différents :

  • l’internat complet toute l’année
  • l’internat du lundi au vendredi
  • l‘accueil de jour

Fonctionnement

L’établissement est ouvert 365 jours par an pour les personnes n’ayant pas d’autre domicile d’accueil.

Il y a une période de fermeture de 2 semaines à partir du 20 décembre pour les personnes qui rentrent dans leur famille le weekend.

L’accueil de jour ferme également 2 semaines en fin d’année.

 

Projet Individuel d’Accompagnement (PIA)

Tous les résidents bénéficient d’un Projet Individuel d’Accompagnement actualisé chaque année, définissant les axes de l’accompagnement. Celui-ci s’effectue sur la base des besoins de la personne accueillie, et les intervenantsadaptent leurs propositions et leurs actions en fonction de ceux-ci mais également des demandes formulées par la famille ou le tuteur.

L’équipe éducative répond aux besoins du résident en termes d’aide et d’accompagnement dans les actes de la vie quotidienne, dans la sécurité et la protection, les soins, l’hébergement, le soutien, l’expression, le partage avec les autres, l’écoute, l’épanouissement, les activités sportives et culturelles…

Le but est d’aider le résident à cheminer vers son autonomie personnelle et sociale. Le personnel accompagnant l’inscrit dans le projet afin de le valoriser, le rassurer, l’aider à s’éveiller et à s’épanouir.

Personnaliser l’accompagnement de la personne accueillie nécessite d’adapter l’intervention à la globalité de sa situation quelle soit personnelle ou familiale.

Communication avec les familles

Les objectifs de travail avec les familles sont les suivants :

  • associer la famille et la personne accueillie dans la mise en œuvre du projet personnalisé, notamment avec une rencontre préalable systématique avec le résident seul, puis le résident et la famille, afin de recueillir les attentes
  • favoriser l’échange sur l’es antécédents médicaux et le vécu du résident afin de maintenir les acquis (aptitudes manuelles, intellectuelles et physiques) et préférences de vie
  • favoriser la continuité du travail en institution

Les outils et moyens de communication utilisés avec la famille sont :

  • le téléphone
  • le cahier de liaison (rempli en fin de chaque semaine pour le foyer de vie et, a minima, chaque fin de semaine pour l’accueil de jour)
  • les entretiens individuels avec le référent et la psychologue, la chef de service et/ou la directrice
  • les courriers
  • la réunion de synthèse et de projet précédée d’un réunion d’expression des souhaits du résident et de la famille
  • les rencontres avec les familles en institution dans des lieux garantissant la confidentialité
  • la réunion générale annuelle avec la direction et les familles du Foyer d’Accueil Occupationnel (FAO) où la directrice présente l’actualité institutionnelle, les actions en cours ou prévues et répond aux questions des familles présentes
  • les Conseils de la Vie Sociale (CVS) composés de familles, de résidents et de professionnels

Les familles sont présentes dans les instances représentatives de l’établissement suivantes :

  • Conseil de la Vie Sociale (CVS) avec au minimum 3 réunions annuelles
  • Commission restauration avec une réunion mensuelle
  • Comité des Fêtes avec en moyenne 4 réunions par an

Moyens

Le centre de vie regroupe les fonctions d’hébergement, d’activités variées et adaptées aux résidents, des locaux de soins, de restauration et des locaux destinés au personnel.

Le bâtiment est composé de :

  • Une zone de nuit
  • Des lieux de vie
  • Des locaux servant à la logistique
  • Un pôle médical et paramédical
  • Des salles de bien être
  • Des salles d’activités manuelles, artistiques, pédagogiques
  • des locaux de restauration
  • des espaces extérieurs agréables