Actualités

The Place To Be

The Place To Be

A l’initiative de l’équipe relais handicap rare et de l’Association IRSAM, une douzaine d’associations et d’organisations du secteur médico-social ont créé un événement novateur à Lyon. L’impulsion initiale était la présentation du

Le 6 mars 2018, des personnes en situation de handicap sont venues témoigner et faire partager leurs passions et leur joie de vivre. Pas de discours sur mais discours de… Chacun d’entre eux a interrogé notre humanité, notre rapport au monde et aux autres.

Jean-Pierre Brouillot, devenu aveugle à l’adolescence, a raconté son parcours de vie qui l’a amené à voyager par le monde et à en découvrir la sensorialité. Il l’a senti, entendu, goûté, palpé, cheminé… Les jeunes de l’IES Les Primevères n’en croyaient pas leurs oreilles. Alors, le monde leur est aussi ouvert ?

Sophie Bellacène, elle-même sourde, a présenté son travail d’ouverture des objets culturels aux sourds-aveugles. Oui, la culture est pour tous si on l’adapte et qu’on ose.

Lou Bolland, nous a kiffés en musique. Nous avons kiffé sa musique. Pendant une pause, Lou et les jeunes de l’IES se sont kiffés en musique, cela s’appelle un « bœuf rappé » car l’amitié passe par le rap.

Léo MENIGOT-MORAND, souriant mais déterminé a partagé son expérience d’enfant différent des autres. Un syndrome de « Charge » mais avec le même appétit de vivre.

Josef Schovanec nous a fait voyager en autistan. Les autistans, comme Avrell Dalton, sont des personnages étonnants et attachants qui bouleversent nos certitudes.

Enfin Luc Bolland a mis à disposition quelques courts métrages de “The Extraordinary Film Festival”.

Tous ont montré que déficiences n’est pas synonyme d’incapacités et les potentialités s’expriment grâce à aux motivations de la personne. La journée The Place to BE en fut l’écho.

Publication : 12 avril 2018