Actualités

Différent comme tout le monde

Différent comme tout le monde

Durant la semaine du 12 au 16 février 2018 s’est tenu l’événement « Différent comme tout le monde » au sein du Conseil Départemental des Bouches du Rhône. L’objectif de cette manifestation est d’organiser des journées de sensibilisation aux différents handicaps auprès de collégiens en classes de 5ème.

Notre association IRSAM a participé à l’événement en collaboration avec d’autres associations durant cette semaine. Les professionnels IRSAM ont organisé des ateliers pour mieux faire connaître la déficience sensorielle. Ces ateliers duraient une vingtaine de minutes avec des groupes constitués d’une dizaine de collégiens. 

Lundi après-midi, Julie Saint-Paul, psychomotricienne aux foyers Ruissatel-Garlaban a interrogé les collégiens sur leur rapport à la surdité et leur a appris l’alphabet et quelques rudiments en LSF.

Le jeudi matin, plusieurs professionnels IRSAM sont intervenus :

Anaïs Madrennes, psychomotricienne à la MAS Chanterelles et au Foyer Nénuphars, a proposé un parcours les yeux bandés afin que les élèves prennent conscience de la difficulté d’être déficient visuel et apprennent à mieux guider un aveugle ou un malvoyant.

Valentine Drieux et Johanna Bal, professionnelles à l’Equipe Relais Handicaps Rares en PACA et Corse sont intervenues sur la surdicécité en proposant de vivre l’expérience d’une déficience visuelle associée à une déficience auditive en statique (prise d’un goûté) et en dynamique (déplacement dans l’espace). Elles ont fait vivre ces expériences à deux.

Jean-Luc Colin, professeur sourd est intervenu en tant que professionnel mais aussi en tant que « parrain de la demi-journée  » afin de sensibiliser les jeunes à la surdité. Une belle façon de mieux comprendre la LSF et d’échanger sur la difficulté d’être sourd.

Enfin, le jeudi après-midi, Stéphane Poirier, chargé de l’insertion professionnelle, a expliqué la surdité et la LSF. Il a souhaité également leur faire prendre conscience qu’avoir un handicap n’empêche pas de vivre normalement.

Nous remercions vivement les professionnels pour leur participation et d’avoir su apporter aux jeunes leur expérience et leur connaissance du handicap.

Ces journées ont été enrichissantes aussi bien pour les associations que pour les élèves.

Publication : 22 février 2018